Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 10:16

http://www.cinemalaclef.fr/evenements/inspecteurs-du-travail-une-rencontre-de-jean-pierre-bloc/#.WbzkLsZpFdg

 

Film & Débat –

INSPECTEURS DU TRAVAIL-UNE RENCONTRE de Jean-Pierre Bloc

Lundi 18 septembre à 20h

Cinéma La Clef

34 Rue Daubenton - 75005 Paris

Metro 7 Censier-Daubenton / Bus 47 Censier-Daubenton


 

Projection du documentaire INSPECTEURS DU TRAVAIL-UNE RENCONTRE de Jean-Pierre Bloc, suivi d’un débat avec le réalisateur.

Dans un monde du travail en plein bouleversement, les inspecteurs du travail sont aux avant-postes d’une guerre sourde mais intense.
Qui sont-ils ? Que voient-ils ?
En cette période de chômage massif, où le droit du travail est accusé de paralyser l’embauche, peuvent-ils encore agir ?

10 inspecteurs du travail à travers la France parlent à visage ouvert de ce qu’ils font et observent au quotidien, de leurs convictions profondes, de l’évolution de leur métier et de celle du monde du travail. Avec humour et passion, ils font part de leurs difficultés pour défendre l’ordre public social, une notion théorique qu’ils rendent concrète et incarnée.

Tarifs

Tarif unique 6.5 €

Carte UGC et Gaumont Non acceptées

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 22:17
RAPPEL MEETING UNITAIRE

Dernier rappel : C’EST DEMAIN !

  http://www.fondation-copernic.org 

 

RAPPEL MEETING UNITAIRE
Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 12:32
reforme du code du travail
Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 15:27

https://paris.demosphere.eu/rv/56492

Quelles ripostes face à la suppression

des contrats aidés ?

Mardi 5 septembre - 19h
La Commune libre d'Aligre

3, rue d'Aligre
75012 Paris

Le syndicat Solidaires-ASSO organise une réunion publique apéro/repas partagé autour de l'annonce brutale de la baisse des contrats aidés et le gel/la suppression des contrats depuis le 1er août 2017.

Venez nombreuses et nombreux (que vous travailliez en association, collectivité territoriale, pour l'éducation nationale...) pour organiser une riposte salariale face à ce plan de licenciement massif qui ne dit pas son nom. Mêmes engagés, mêmes militants, nous avons des droits !

Entrée gratuite (chacun apporte quelque chose à partager pour l'apéro).

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 16:44

 

https://paris.demosphere.eu/rv/56178

Meeting unitaire du 9 septembre, à 14h,

Salle Hénaff, Bourse du Travail

 

pas de tribune, les interventions s’effectuent et s’enchainent depuis la salle

 6 mn maximum par intervention,

 

- beaucoup d’interventions

 Pour bien montrer et signifier l’arc de force très large de notre mobilisation unitaire.

Et pour faire comprendre les facettes de cette loi, et donc les convergences d’actions quoi sont possibles et nécessaires

 

Chaque intervenant-e est donc sollicité.e pour choisir un axe d’intervention parmi les suivants : « cinq années de casse sociale à venir et comment les stopper? », « un déni de démocratie », « quel effet aura cette déréglementation sur l’emploi ? », « la fin de la justice pour les salarié.e.s - prudhommes », « encore moins de protection pour les salarié.e - CHSCT », « le règne et les abus du tout pouvoir patronal - exemples », « la loi travail et vie des femmes », « une précarisation accélérée - CDD généralisés », « les risques de l’inversion des normes », « loi travail et effets sur les jeunes », « et après cette loi travail, quoi d’autres pour satisfaire le Medef? », « comment résister, combien de temps? », « sacrifices pour les salarié.e.s et dividendes pour les actionnaires » ….entre autres….

 

Intervenant.e.s sollicité.e.s : ATTAC, Copernic, DAL, Solidaires, CGT Commerce, CGT Travail, PCF, PG, NPA, Ensemble, EELV, G.Filoche, SAF, SM, Effronté.e.s, Femmes Egalité, Juriste (Josepha ou Emmanuel), Joxe?, UNEF, Confédération Paysanne, Stop Tafta, Economistes atterrés

 

Le texte  Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL ! sera mis en page et diffusé à la manifestation du 12 septembre.

 

pournosdroitssociaux.fr     

 

 

 

 

Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s,

non à la loi travail XXL !

 

 

Fraîchement élus, E. Macron et sa majorité entendent casser encore plus le Code du travail.

Ils s’inscrivent dans les objectifs poursuivis au titre des lois Macron, Rebsamen et El Khomri, et aggravent le démantèlement du droit du travail au détriment des salarié-es, particulièrement des jeunes et des plus précaires, qui sont majoritairement des femmes.

Comment parler de démocratie quand un simulacre de négociation syndicale à huis clos est organisé et que les organisations syndicales ne sont pas écoutées alors qu’elles portent des propositions et des revendications alternatives ?

Comment parler de démocratie quand les ordonnances, ce procédé autoritaire, réduisent l’Assemblée Nationale à n’être qu’une chambre d’enregistrement ?

Quelle démocratie quand tout se déroule principalement l’été, pour éviter tout débat avec le monde du travail, et plus largement avec les citoyen-n-es qui ne manqueront pas de s’exprimer et de se mobiliser ?                                                        

Sous prétexte de favoriser l’emploi, alors que les politiques de flexibilité sont un échec et appauvrissent les salarié-es, E. Macron entend organiser un passage en force pour des contre-réformes promues de très longue date par le Medef.

Le projet de loi d’habilitation, qui cadre les ordonnances, le signifie très clairement. Se préparent un grave rabotage des droits des salarié-es et la quasi toute-puissance des employeurs, avec :

– la définition de l’ensemble de la réglementation du travail, y compris les salaires et les règles de sécurité, au niveau de l’entreprise, même si l’accord de branche ou le contrat de travail ont prévu des dispositions plus favorables.

Alors que nous militons pour une hiérarchie des normes, ils veulent imposer un code du travail par entreprise!

                                                                                        

– le levier du référendum d’entreprise à l’initiative des patrons

et au détriment de la démocratie sociale, pour soumettre toujours plus les salarié-e-s  aux exigences patronales,                                                                       

 le plafonnement et la barémisation imposés des indemnités prud’homales suite à un   licenciement abusif,                                                                                                 

– des conditions des licenciements économiques facilitées,                                                   

  – l’assouplissement du recours aux contrats précaires, notamment un CDI « de projet » qui de facto fait du CDD la norme,                                                                  

  – la révision du compte pénibilité,                                                                                    

 – une fusion des instances représentatives des salarié.e.s, qui va diminuer encore leurs prérogatives, supprimer de facto la spécificité des CHSCT, et amorce la remise en cause des délégués syndicaux dans l’entreprise,

Cette casse lourde du code du travail change notre modèle social et détruit presque toutes les conquêtes des luttes sociales d’hier, longues et douloureuses. Elle renforce une contre-révolution libérale-autoritaire, au service des plus fortunés…et aux dépens d’une majorité de la population qui se paupérise !

Cette casse du Code du travail n’est qu’une partie du projet de société Macron !

Outre la banalisation de l’état d’urgence qui permettra de museler le mouvement social, c’est aussi la continuité de l’austérité, les attaques contre les Services publics, les fonctions publiques de l’Etat, hospitalière et territoriale, la remise en cause du statut général des fonctionnaires et de leurs statuts, de la Sécurité sociale et plus généralement de la protection sociale et des retraites, qui sont programmés. Les projets du gouvernement prévoient également un soi-disant élargissement des droits au chômage -aux non-salariés /es et aux démissionnaires – qui s’accompagne de la fin de l’assurance chômage remplacée par un système de solidarité d’Etat financé par une hausse d’impôt (la CSG) qui touchera avant tout les classes moyennes et les salarié/es.

Des alternatives existent à la casse du Code du travail, des services publics, de la sécurité sociale et plus largement des protections sociales. Des alternatives existent au manque de démocratie et à l’état d’urgence permanent.

Nous demandons l’abrogation de la loi El Khomri et de tous les textes régressifs qui l’ont précédée. Nous refusons cette loi de casse XXL du code du travail. Nous défendons un droit du travail avec davantage de droits pour tous et toutes les salarié-es, leurs représentant-es, les Comités d’entreprise (CE), les Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Nous voulons des médecins du travail non soumis au patronat, et davantage d’inspecteurs-trices du travail avec une garantie d’indépendance. Nous voulons un droit du travail plus accessible, plus effectif, avec un accès au juge facilité, des sanctions réelles et rapides des violations aux règles qu’il prévoit. Nous portons ces alternatives et d’autres, pour une société plus juste, plus égalitaire, plus écologique, qui respecte l’égalité femmes-hommes. Nous exigeons une réforme du service public de l’emploi qui maintienne le régime assurantiel, permette la représentation des chômeurs, et chômeuses, réintroduise le droit du chômage dans le code du travail.

L’heure est aujourd’hui à la mobilisation la plus large !

Nous, militant-es associatifs, syndicalistes, politiques, intellectuel-le.s, salarié.e.s de toutes catégories avec ou sans-emploi, jeunes, retraité.e.s, appelons à construire la mobilisation pour faire échec à ces projets et construire une alternative au service du progrès social.

 

 

 

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 16:52
jeudi 29 juin à 19h

Bonjour,

 Le jeudi 29 juin à 19h, EuropaCity organise une réunion d’étape pour faire le point après une série de réunions « Tupperware » (voir le site
 construisons EuropaCity) dite par EuropaCity de coconstruction du projet.
Pour cette occasion le CPTG a décidé d’organiser un comité d’accueil
 devant le bâtiment de la réunion.

 Arrivée en nombre sur le lieu 1 avenue du Plein Midi Garges lès Gonesse
 entre 18h30 et 18h45. A 18h 45 la banderole doit être installée. Le comité d’accueil également. Venez nombreux.

 Pour arriver ; RER D gare de Garges Sarcelles. Sortie en haut de
 l’escalier mécanique.  Prendre vers la droite D125 devant la gare, restez
côté droit puis sur la droite l’allée Jules Ferry qui arrive dans la rue
du Plein midi.


 Plan d'accès : 
https://goo.gl/maps/7pGBsfzEzy42

 Derfcore

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 09:49
Lundi 26 juin 2017 à 19h  Bourse du travail

https://twitter.com/Francois_Ruffin

Meeting

« Des ordonnances, oui, mais contre la finance ! »

https://paris.demosphere.eu/rv/55980

Lundi 26 juin 2017 à 19h

Bourse du travail

3, rue du château d’eau

 

 

Ce mardi, c'est la rentrée parlementaire. Alors on s'est dit, ça serait bien qu'on se cause la veille: comment on va faire pour que les députés de gauche, à l'Assemblée, servent de point d'appui aux gens? Et l'inverse aussi : comment les députés de gauche vont trouver un point d'appui chez les gens ?

Bref comment va-t-on faire pour lutter dans et hors de l'hémicycle ? Comment on fait pour mêler les urnes et la rue? Comment on va bousculer Emmanuel Macron et sa bande? Comment on va imposer des ordonnances, oui, mais sur la finance ?

Ca vaut le coup qu'on y réfléchisse ensemble, non ?

Meeting organisé par Fakir et le SNJ-CGT.

Avec les députés :
François Ruffin, Clémentine Autain, André Chassaigne, Eric Coquerel.

Et avec

Emmanuel Vire (Snj-cgt),

Loïc Canitrot (des intermittents précaires),

Annie (auxiliaire de vie sociale),

Renaud Lambert (Le Monde Diplomatique) et

Claude Leclerc (délégué CGT Simply Market).

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55980
Source : http://www.fakirpresse.info/des-ordonnances-o..

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 18:50

FRONT SOCIAL
FRONTSOCIAL… QUÉSACO ?
Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs mais aussi de militants et citoyens construisant la convergence des luttes LE 19 JUIN, PARTOUT EN FRANCE, MOBILISONS-NOUS !!!


Il y a urgence. Macron président est pressé de finir le travail de Macron ministre 49.3 de la loi Travail. Il veut des député·e·s au service d’une loi d’habilitation dès juillet, qui l’autorise à légiférer par ordonnance. Elle permet d’éviter tout débat, avec les député·e·s en particulier.

Pour lui, la démocratie est une perte de temps, la preuve. Son urgence ce n’est pas le chômage, c’est durcir la loi Travail et préparer d’autres destructions sociales. Le #FrontSocial appelle le 19 juin toutes celles et tous ceux qui sont déterminé·e·s à lui résister.

Après le succès de la 1re manifestation du quinquennat Macron à Paris le 8 mai, organisons des rassemblements partout en France pour envoyer un message clair au nouveau pouvoir en place : mouvement social contre la régression sociale!

-----

LISTE DES RASSEMBLEMENTS
• Paris : 18h devant l'Assemblée nationale (accès par les stations de métro Concorde et Tuileries)
• Bordeaux : 18h place de la Victoire
• St Nazaire : 18h30 place de l'Amérique latine
• Lille : 18h place de la République
• Grenoble : 18h - 2 rue Gustave Flaubert
• Marseille : 18h aux Mobiles sur La Canebière
• Lisieux : 18h place Mitterrand
• Avignon : 18h Cours Jean Jaurès
• Nancy : 18h - Place Dombasle
• Perpignan : 18h Place de la Victoire
• Lyon : 18h Place des Terreaux
• Rouen : 18h au théâtre des Arts
• Strasbourg : 18h Place Kléber
• Le Mans : 18h Place de la République
• Gap : 19h Place Saint-Arnoux
• Bourges : 17h30 Rond-point de la Résistance
• Nantes : 18h place du Bouffay
• Toulouse : 18h Métro Jean Jaurès
• Montpellier : 19h Place de la Comédie
• Rennes : 17h Place de la République
• Guingamp : 18h sur le parvis de la Mairie
• Rodez : 18h Place Charles de Gaulle
• Bourges : 17h30 Rond point de la Résistance
• Saint-Brieuc : 18h square Allende
• Nantes : 18h Place du Bouffay
• Montélimar : 18h Place du Théâtre
• Brest : 18h Salle des syndicats, av. Georges Clémenceau
• Le Havre : 12 h maison des syndicats à Franklin
• Blois : 18h Place de la République
-----
DOSSIER EN LIGNE
• https://goo.gl/SF33Nr
-----
NOUS CONTACTER OU NOUS SUIVRE
• Courriel : PourUnFrontSocial@gmail.com
• Facebook : FrontSocial (https://www.facebook.com/FrontSocialUni/)
• Twitter : @FrontSocialUni (https://twitter.com/FrontSocialUni)

RECEVOIR NOS INFOS
Envoyez nous votre courriel à PourUnFrontSocial@gmail.com

en indiquant la mention "Newsletter" dans le titre de votre message

 

• Pour les militants, citoyens… qui souhaitent nous aider ou participer à titre personnel, envoyez nous votre courriel à PourUnFrontSocial@gmail.com



REJOINDRE LE FRONTSOCIAL…
• Pour les organisations, associations, collectifs… : nous envoyer votre demande par courriel à PourUnFrontSocial@gmail.com. La liste des organisations membres est consultable ici : https://goo.gl/F7Dauu

 

 

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 11:32

Dimanche 21 mai 2017 : Pour sauver les terres près de Paris, plantons, marchons contre le mégaprojet EuropaCity à Gonesse

Rendez-vous dimanche 21 mai de 10h à 18h

10h-plantations d’un champ,

12h-piquenique et bal paysan,

14h30-manifestation au départ de la Patte d'Oie de Gonesse

Avec le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), des associations, des syndicats, des citoyens, indignés par ce projet nuisible et coûteux en argent public, lancent un appel à la mobilisation.

La journée du 21 mai s'inscrit dans le cadre de la campagne nationale des AMAP : « Nous produisons, Nous mangeons, Nous décidons »

Quelques pistes pour venir (plus à jour que dans le tract) :

en transports en commun (41 minutes en RER puis bus depuis gare du Nord) : RER B jusqu'à la gare Parc des Expositions (sortie Avenue des Nations, des bénévoles seront présents en gilets jaunes pour vous accueillir) puis bus n°20 direction "Villiers-le-Bel Gonesse Arnouville" jusqu'à l'arrêt spécial à La Patte d'Oie de Gonesse (1) ;

en covoiturage : stationnez dans la zone commerciale de Paris Nord 2 puis rendez-vous derrière IKEA point d’accueil après le pont réservé au bus au-dessus de l’A1 ;

à vélo : au choix arrivée du côté Gonesse (de la mairie toujours tout droit jusqu’à la Patte d’Oie de Gonesse) ou arrivée côté Paris Nord 2. Deux départs à vélo sont organisé :
- un départ de Paris à 10h devant la Rotonde de Stalingrad (le trajet passe par le bassin de la Villette puis le Canal Saint-Denis)
- un départ à 10h30 de Deuil La Barre (Val d'Oise), puis 10h50 Hôtel de Ville de Montmagny, 11h00 à Groslay, rond-point Charles De Gaulle, et 11h10 à Sarcelles, les Prés sous la Ville.

Pour tout contact : cptg@nonaeuropacity.com

(1) par exemple en RER B puis bus n°2, en partant de la Gare du Nord à Paris (départs tous les quarts d'heure) :

RER D départ à 9h15 de "Gare du Nord" dir. Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV arrivée 9h40 à "Parc des Expositions" (gare après la gare "Villepinte") puis en sortant de la gare prendre le bus n°20 à 9h46 et descendre à 9h56 à l'arrêt spécial à La Patte d'Oie de Gonesse ;

RER D départ à 9h30 de "Gare du Nord" dir. Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV arrivée 9h55 à "Parc des Expositions" (gare après la gare "Villepinte") puis en sortant de la gare prendre le bus n°20 à 10h01 et descendre à 10h11 à l'arrêt spécial à La Patte d'Oie de Gonesse.

Ligne de bus n°20 reliant la gare de RER B "Parc des Expositions" à la gare de RER D "Villiers-le-Bel-Arnouville-Gonesse" : http://www.transdev-idf.com/horaire-ligne-20-transvo_050 L'arrêt spécial à La Patte d'Oie de Gonesse se situera entre les arrêts "Paris Nord 2 - Zone Commerciale" et "Fontaine Cypierre".

 

 

  

 

A P P E L

 

 

Depuis le 17 avril dernier, quarante et un réfugiés syriens, dont quinze d’enfants, sont bloqués dans une zone frontalière algéro-marocaine, près de la ville de Figuig (Maroc), dans des conditions extrêmement difficiles, sous un soleil de plomb la journée et soumis à des attaques de serpents et de scorpions la nuit.

 

Le 8 mai, la situation s'est encore aggravée car les autorités marocaines ne laissent plus la société civile sur place venir en aide à ces réfugiés et leur fournir le minimum vital, à savoir de l'eau et de la nourriture. Face à l'évolution dramatique de la situation dans laquelle se trouvent ces réfugiés, plusieurs associations et organisations se mobilisent pour alerter l'opinion publique maghrébine et internationale, ainsi que les instances internationales afin de trouver une réponse à cette urgence humanitaire.

 

Par ailleurs, nous avons appris, par le mouvement associatif marocain, que trente-quatre migrants subsahariens se trouvent dans la même situation de détresse, rejetés et bloqués, eux aussi, à la frontière algéro-marocaine.

 

Les autorités respectives de l'Algérie et du Maroc passent, aujourd'hui, leur temps à se renvoyer la responsabilité de cette situation dramatique sans venir en aide à ces réfugiés. Elles sont coupables de non-assistance à personnes en danger.

 

La militarisation des frontières algéro-marocaines entraîne de graves violations des droits humains. Depuis plusieurs années, les deux armées chassent les migrants subsahariens d'une frontière à l'autre, en flagrant délit d'atteinte aux droits des réfugiés et de la Convention internationale de Genève relative à la protection des réfugiés, bafouant le plus élémentaire des droits humains : celui d'accueillir des demandeurs d'asile syriens échappant à la guerre qui ravage leur pays, ou des migrants subsahariens fuyant la misère.

 

Cette attitude illustre dramatiquement les conséquences de l'approche du tout sécuritaire imposée aux peuples de la région qui aspirent à un Maghreb des peuples ouvert, solidaire et démocratique.

 

Face à cette situation, les associations, organisations et personnes signataires :

- alertent l'opinion publique sur ce drame humain ;

- exigent des autorités marocaines et algériennes d'assurer la protection des réfugiés et des migrants, de les accueillir dignement et de leur garantir dans l'urgence l'acheminement des vivres et des soins ;

- interpellent les instances internationales pour une solution rapide dans le respect du droit et des conventions internationales.

- exigent des autorités françaises de prendre leur responsabilité dans l'accueil des réfugiés syriens.

- appellent à un rassemblement de solidarité avec les réfugiés syriens et les migrants sub-sahariens :

 

Jeudi 18 mai 2017, à 18 heures 30,

Fontaine des Innocents,

Place du Châtelet, Paris.

 

 

Premiers associations et organisations signataires :

 

Immigration Développement Démocratie (IDD),

Association des Marocains en France (AMF),

Collectif algérien en France ACDA (Agir pour le changement et la démocratie en Algérie),

Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR),

Comité pour le respect des libertés et des droits de l'Homme en Tunisie (CRLDHT),

Fédération des Amis de Figuig (FAF),

Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF),

Association des Tunisiens en France (ATF),

Ligue des droits de l’Homme (LDH),

Réseau Euromed France,

Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples - MRAP

Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM),

Association marocaine des droits humains (AMDH)-IDF Paris,

Assemblé citoyenne des originaires de Turquie (ACORT),

El Ghorba,

Association Promotion des Cultures et du Voyage (APCV),

 

 

Avec le soutien de :

 

Abdallah Zniber, militant associatif

Abderrazak Bouazizi Horchani, militant associatif

Ali Brahimi, ancien militant du MCB et ancien parlementaire

Bachir Maaouni, militant associatif

Boualem Zireg, militant associatif

Cherif Ferjani, essayiste

Driss Elkherchi, militant associatif

Farouk Belkeddar, militant associatif

Hassan Slama, universitaire

Hedi Chenchabi, militant associatif

Hichem Abdessamad, militant associatif

Lana Sadeq, militante associative

Michel Tunbiana, responsable associatif

Mohammed Bazza, militant associatif

Mohammed-Lakhdar Ellala, militant associatif

Mohsen Dridi, militant associatif

Moncef Guedouar, militant associatif

Mohamed Ben Said, militant associatif

Mourad Allal, militant associatif

Mouhieddine Cherbib, militant associatif

Mourad Allal, militant associatif

Nadia Chaabane, militante associative

Rahim Rezigat, responsable associatif

Raymond Benhaïm, économiste

Renée Le Mignot, responsable associative

Souad Chaouih, militante associative

Tewfik Allal, militant associatif

Umit Metin, militant associatif

 

 

Pour tous contacts :

Souad Chaouih : 06 64 83 36 10 Mail - Pole.amf@gmail.com

Tewfik Allal : 06 81 60 65 43 - tewfik.allal@mailfr.com

 

 

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 10:29

https://paris.demosphere.eu/rv/53311
https://www.youtube.com/watch?v=w3QqGoeQVbM
https://www.facebook.com/events/1771589389835240/permalink/1774625742864938
/

samedi 22 avril 2017 à 14h

Manifestation « Premier tour social »

 

Nous

 

Salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse,

retraités, smicards, qui survivons avec le RSA..

Habitants de villes, des villages et des banlieues...

Qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus...

Qui subissons le racisme, le sexisme, l'exclusion sous toutes ses formes, les licenciements, la justice des puissants, les violences répressives...

Syndicalistes, militants poursuivis et condamnés, sans-papiers et migrants, tous les opposants à la loi travail...

Nous appelons la rue, vous toutes et tous, à se mobiliser, créer et être acteur d'un événement inédit...

Imposons nos choix, crions haut et fort que nous comptons, que nous décidons, que nous serons une force incontournable du premier tour social.

 

Le samedi 22 avril 2017…

 

Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants, reprenons ce qui nous appartient, ne laissons pas notre devenir entre les mains d'une poignée qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.

Jamais une telle initiative n'a été entreprise la veille d'un premier tour d'une élection présidentielle. L'heure n'est plus au constat, unissons-nous le plus largement possible et agissons tous ensemble pour construire ce premier tour social.

Ce n'est qu'un point de départ, vers une société où nous prendrons possession des outils de création de richesses.

 

Tous ensemble, écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale.

 

Le samedi 22 avril 2017, à Paris, 14 heures, Place de la République, nous pourrons dire, nous y étions !

Convergence des luttes !

 

Organisations appelant au 22 avril

Syndicats :

Commerces : CGT Simply Market Amiens, Fédération Sud Commerces, Collectif Salarié.e.s des Champs Elysées

Education : CGT Education 93, Fédération Sud Éducation, Solidaires Etudiant-e-s SPC, Sud Education Alsace, Sud Education 27, Sud Education 76, Sud Éducation 91, Sud Éducation 92, Sud Éducation 95, Touche pas ma ZEP, UNEF Nanterre,

Energie : CGT Energie 75,

Fonctions d'Etat : CGT Préfecture de police de Paris, Union des Syndicats des Personnels Administratifs et Techniques du Ministère de l'Intérieur-CGT (USPATMI-CGT)

Industries : CGT Goodyear, Comité de soutien de Goodyear Limoges, Comité de soutien de Goodyear Mulhouse, USTM-CGT 87

Information-communication : Info'Com-CGT, SIP-CGT,

Intérim : CGT Cordistes,

La Poste : Fédération Sud PTT, Sud Poste 66, Sud Poste 91, Sud Poste, 92, Sud Poste 95, Sud PTT Eragny, Sud PTT La Réunion

Santé : CGT CHRU de Lille, CGT Hôpital de Blois, CGT Hôpital de Tours, CGT Hôpital de Wattrelos, Fédération Sud Santé Sociaux, SMICT CGT CHRU de Lille, USD CGT Santé Nord

Transports : SUD-Rail de Paris Saint-Lazare

Unions départementales : UD CGT du Nord, Solidaires 92

Unions locales : UL CGT de Nancy, UL CGT de Nanterre,

Collectifs demandant justice : Comité de soutien Paris 3 "Justice pour Théo et tous les autres", Collectif "Urgence notre police assassine"

Associations : Compagnie Jolie Môme, Droit au logement (DAL), Galeano (Blois), Images Contemporaines,

Médias : Bellacio,

 

 

Lire, partager, télécharger…

L'appel du 22 avril
Vous pouvez signer l'appel ici :
https://goo.gl/HxVFec
 

Signer l'appel:
https://www.change.org/p/le-22-avril-c-est-la…

 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by gérard JAMME
commenter cet article

Présentation

  • : alternative
  • alternative
  • : AUTOGESTIONNAIRES-FEMINISTES-ECOLOGISTES VERTS-ROUGES
  • Contact

WWW.ALTERNATIFS.ORG

                           

 

                         LES ALTERNATIFS

 

ORGANISATION POLITIQUE

40 RUE DE MALTE

PARIS 75011

TEL 01 43 57 44 80

 

MENSUEL:  ROUGE &VERT