Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 11:00
newletter N° 29 du  6 avril 2018

Halte au massacre de manifestants pacifiques en Palestine

 

La journée de la terre en Palestine tourne au massacre. Les rassemblements pacifiques le long de la séparation entre Gaza et Israel sont l'occasion d'un véritable massacre de Palestiniens, manifestants désarmés de tous âges, par des tireurs d'élite Israéliens.

L'armée a confirmé le déploiement de snipers tout le long de la ligne "frontière"  d'Oslo ainsi que si les "troubles"  s'étendaient dans les territoires occupés. 

Le 30 au soir le chiffre atteignait déjà  17 morts et plus de 1300 blessés,  chiffre qui ne peut qu'augmenter.

ENSEMBLE condamne avec force cette répression sauvage et le silence complice des autorités francaises.

 

 

Pour lire ce communiqué, cliquez ici.

Non à la casse du service public ferroviaire !

Non à la casse du service public ferroviaire ! Pour la défense  et le développement de tous les services publics !

Le mouvement unitaire du 22 mars a constitué un beau premier succès en défense du service public. En réponse, le gouvernement apporte pour seule perspective la casse de la SNCF. Elle s’accompagne d’une attaque frontale contre les cheminot-es, la préparation de la privatisation de l’entreprise publique via la mise en concurrence et la fermeture programmée de milliers de kilomètres de voies ferrées.

Depuis trop longtemps, l’abandon progressif du transport de marchandises par train qui s’est traduit par la fermeture de gares de triage et la prime accordée à la route et au transport routier plombe la SNCF et notre environnement. (...)

 

Pour lire ce communiqué, cliquez ici.

Démocratie et justice sociale : les contre-sens de Taché

Aurélien Taché, rapporteur de la loi à l’Assemblée nationale, confirme dans une interview à Médiapart du 28 avril 2018 ce que j’écris depuis des mois sur  la réforme Macron de l’indemnisation chômage. C’est à dessein que j’utilise ce  terme parce que c’est bien  la fin programmée de l’assurance chômage qui est annoncée. Il sera utile de voir jusqu’où ira ce remplacement. Les résistances à ce projet sont diverses : les syndicats et associations de chômeurs qui proposent des garanties supérieures pour les personnes sans emploi, mais aussi le patronat et à ses alliés syndicaux qui voient leur domaine de compétences réduit au profit de l’Etat ( ce qui d’ailleurs oblige à réviser  les approches simplistes du libéralisme comme « moins d’Etat »). (...)

Etienne Adam

Pour lire cet article, cliquez ici.

Rojava : brisons le silence !

« Il y avait la foi dans la révolution et dans l’avenir », écrivit George Orwell dans son Hommage à la Catalogne. Aux quatre coins du monde, les partisans de la justice sociale n’en finissent pas d’honorer l’Espagne progressiste, défaite à la fin des années 1930 par les fascismes européens : cette mémoire est nôtre, mais notre époque nous requiert et nous pousse à la jeter, ressourcée et vivante, dans la bataille qui se joue sous nos yeux au Rojava, en Syrie.

Un projet d’émancipation
Il faut parler des civils, bien sûr, qu’ils soient bombardés à Afrin par l’État turc et ses alliés jihadistes comme à la Ghouta par le régime d’Assad et ses soutiens. Il faut dénoncer la « catastrophe humanitaire » provoquée au Rojava par l’invasion turque, bien sûr, et écouter le Comité international de la Croix-Rouge alerter sur les « besoins » des familles et le Croissant rouge du Kurdistan lancer « un appel à l’aide ». Mais, pour essentielles qu’elles soient, ces interpellations ne suffisent pas : ne taisons pas l’alternative politique émancipatrice proposée par le Rojava depuis 2012, étendue depuis à presque tout le nord de la Syrie. (...)

 

Pour lire cet article, cliquez ici.

Retour sur les violences à la fac de droit de Montpellier

A l'issue des manifestations du 22 mars, une AG est organisée dans un amphi de la fac de droit de Montpellier. Amphi réservé par l'intersyndicale. Rapidement, il est décidé d'occuper l'amphi pour la nuit et de ne pas poursuivre l'occupation le lendemain. Il s'agissait juste d'occuper un amphi de la fac de droit, 50 ans après une certaine occupation à Nanterre. Du symbolique, rien de plus. La situation était tendue dès la fin de journée avec le doyen, quelques étudiant.es et des professeur.es, mais rien d'inquiétant a priori. Si l'extrême-droite est traditionnellement présente dans cette fac, cela faisait un bout de temps que cela s'était calmé. On aurait dû se méfier un peu et se souvenir qu'en janvier 1998, le président de la fac, avec des professeur.es avait délogé à coups de barres de fer des étudiant.es occupant un amphi... (...)

Matthieu, Ensemble ! Montpellier

Pour lire cet article, cliquez ici.

Premier jour d'une grève longue et massive

La grève à la SNCF s’annonçait très forte. Parmi le cheminot-e sur trois obligé de déclarer 2 jours à l’avance son intention de faire grève, 1 sur 2 s’est annoncé en grève, dont plus de 3 conducteurs sur 4. La Direction de la SNCF a dû déconseiller de prendre le train, a fermé des gares de grandes villes, faute de trains. Ce mardi 3 avril, elle minimise maintenant la grève qui, selon sa façon bien à elle d’établir des statistiques, n’aurait été suivie que par 34 % des cheminot-es… mais elle s’avère dans l’impossibilité de faire rouler plus d’un train sur 10 ! (...)

Le Président Macron veut imposer la destruction de tous les acquis sociaux et de la protection sociale, augmenter les inégalités et enrichir les plus riches (Robin des bois à l’envers), … chaque combat alimente une résistance globale, chaque victoire encouragera à lutter.

Patrice Perret

 

Pour lire cet article, cliquez ici.

La Fête à Macron : c'est pour le 5 mai 2018

Plus de mille personnes ont répondu à l’invitation de François Ruffin, et de Frédéric Lordon, à débattre à la Bourse du travail de Paris le mercredi 4 avril. Sur le thème : « Qu’est-ce qu’on peut faitre ? », notamment pour aider les mouvements sociaux en cours.

Ambiance festive, musicale, poétique, et ambiance de lutte : tout était mélangé ce mercredi soir 4 avril à la Bourse du travail de Paris. L’initiative a circulé en quelques jours sur les réseaux sociaux : la grève des cheminots a commencé fort, il y a eu le 22 mars avec la fonction publique, et plein d’autres luttes récentes. Donc « Qu’est-ce qu’on peut faire » : c’était la question posée par François Ruffin, député France insoumise, co-animateur de Nuit Debout 2016 et du journal Fakir. (...)

Pour participer à#LaFeteaMacron, écrire  à :contact@lafeteamacron.org

Jean-Claude Mamet

Pour lire cet article, cliquez ici.

Asile et immigration, une loi hors le droit

Cela s'appelle projet de « loi asile-immigration », plus précisément « immigration maîtrisée et droit d'asile effectif ». On voit que chaque mot a été pesé au trébuchet.

Le souci du gouvernement est d'établir un équilibre entre « fermeté » et « humanité ». En d'autres termes : débusquer l'immigré derrière le demandeur d'asile,  dissocier du réfugié le migrant, ne pas confondre humanisme et hospitalité, ni humanité et laxisme… (...)

Cela vaut invitation à préparer des ripostes d'une tout autre cohérence et portée que le seul débat dans l'enceinte de l'Assemblée.

Francis Sitel

Pour lire cet article, cliquez ici.

 

Syrie, mars 2018

La Ghouta, après des années de siège, des mois de bombardements intensifs et de famine, est contrainte de subir le scénario appliqué à Alep, Homs auparavant et d'autres  villes : reddition et évacuation des groupes armés vers la région d'Idlib, exil massif des civils… La Ghouta en ruines est reconquise par le régime appuyé par l'aviation russe et les milices étrangères. (...)

Aujourd’hui, demain, après-demain, de ce qui se passe en Syrie  rien ne doit être oublié, rien ne pourra être effacé, ni la barbarie des uns, ni les complicités et lâchetés des autres…

L'ombre de la Syrie massacrée se projette sur les années à venir.

 

Dans les mois et les années à venir, n’oublions pas la Syrie, réaffirmons la solidarité avec le peuple syrien et sa révolution mutilée.

Francis Sitel, Roland Mérieux

Pour lire cet article, cliquez ici.

 

Inacceptable attaque contre les députés de FI lors de la "Marche blanche"

 

Jean-Luc Mélenchon et les autres député-e-s de La France insoumise qui avaient décidé de participer à la « marche blanche », en hommage à Mireille Knoll et contre l’antisémitisme, ont été attaqués lors de cet événement par des nervis  d'extrême-droite ultrasioniste. La délégation de la France Insoumise a dû quitter cette marche sous la pression de cette agression, malgré le désaccord exprimé par de nombreux manifestants. (...)

Ensemble dénonce le chantage à l’antisémitisme exercé par les relais de l’État d’Israël. Antiracistes et internationalistes, nous combattons l'antisémitisme et l'oppression des palestiniens pour les mêmes raisons. Ensemble rend de nouveau hommage à la mémoire de M.Knoll souillée par cette agression lamentable. Ensemble condamne l'attaque contre les députés de la France Insoumise lors de la « marche blanche », ainsi que les prises de position du CRIF et de son président, qui ont légitimé a priori cette expulsion. Ensemble réaffirme la nécessité de lutter implacablement contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme, d’où qu’elles viennent.

Pour lire ce communiqué, cliquez ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : alternative
  • : AUTOGESTIONNAIRES-FEMINISTES-ECOLOGISTES VERTS-ROUGES
  • Contact

WWW.ALTERNATIFS.ORG

                           

 

                         LES ALTERNATIFS

 

ORGANISATION POLITIQUE

40 RUE DE MALTE

PARIS 75011

TEL 01 43 57 44 80

 

MENSUEL:  ROUGE &VERT