Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 11:07

L’écho du triangle du 24 aout 2018

 

Dans ce numéro :

        UNE DATE à noter sur vos tablettes : Samedi 1erseptembre : Gonesse à ciel ouvert de 16h à 22h

        Cet été des nuages noirs et menaçants sont arrivés dans le ciel de Gonesse

        Mais rien n’est joué et on ne lâche rien !

         Partout en Île-de-France rejoignez les Comités "TERRES DE GONESSE"

         AUTRES DATES à noter sur vos tablettes

        L’entretien de la parcelle un dimanche sur deux

        Jeudi 26 juillet l’AlterTour 2018 a fait étape à Gonesse

         Articles de presse à (re)découvrir

         Soutenez l'action du Collectif - Aidez nous à faire face aux frais de justice

 

UNE DATE à noter sur vos tablettes :

Samedi 1er septembre :

Gonesse à ciel ouvert de 16h à 22h

 

 

Au programme sur la parcelle : musique, vidéo, pique-nique tiré du sac et barbecue.

Nous invitons les habitants de Gonesse à venir sur le Triangle.

Nous avons besoin de volontaires le 1er à partir de 13h pour installer le matériel nécessaire et dans la semaine du 27 au 31 août pour distribuer l’invitation dans les boîtes aux lettres de certains quartiers de Gonesse : si vous êtes disponible, appelez ou envoyez un SMS au 06 76 90 11 62 .

Des tracts d’invitation pourront être mis à disposition des volontaires pour organiser d‘autres diffusions.

Le 1er septembre tous ceux, petits et grands, qui veulent venir faire la fête sur le Triangle de Gonesse seront les bienvenus. Pour venir voir indications ci-contre.

 

http://uy8h.mjt.lu/img/uy8h/2987/sstln.jpg

Voir la version en ligne

 

Cet été des nuages noirs et menaçants

sont arrivés dans le ciel de gonesse

Le gouvernement et Grand Paris Aménagement menacent de passer en force :

Nous avons reçu le 30 juillet la notification de la Cour d’appel de Versailles des deux appels faits contre l’annulation par le Tribunal administratif (TA) de Cergy de la création de la ZAC Triangle de Gonesse : appels du ministre Jacques Mézard et de Grand Paris Aménagement (GPA). Nous avons 2 mois pour répondre. Cet appel est complété d’une demande de sursis à exécution dont nous avons eu notification le 6 août et nous avons seulement 1 mois pour répondre. Toujours dans le domaine juridique nous avons à répondre au mémoire de la commune de Gonesse en réponse à notre recours contre l’adoption du PLU.

On se souvient aussi que le 11 juillet l'Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF) poursuivait notre collectif, le CPTG, devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Pontoise, où il espérait obtenir des juges un OQTG (Ordre de Quitter la Terre de Gonesse) à l'encontre des choux, radis, carottes, courges, courgettes et autres cucurbitacées qui s'épanouissent là depuis mai 2017.

 

 

Merci à la bonne trentaine de sauveteur-e-s des terres présent-e-s de bon matin le 11 juillet au TGI de Pontoise.

Le CPTG n’ayant pas encore de réponse à la demande d’aide juridictionnelle, le Président du CPTG lui-même a demandé le report de cette audience et le tribunal de référé a décidé le report au mercredi 12 septembre à 9h, date à laquelle nous passerons une nouvelle fois en référé au TGI de Pontoise.

Mais pour 2018-2019, le pire peut venir de la ligne 17 nord, vu que selon le directeur de GPA, le Triangle de Gonesse pourrait servir à déposer des déchets BTP ( pierres écrasées, câbles, morceaux de béton, etc.) provenant du chantier de construction de la gare de l’aéroport du Bourget. Par tous les moyens nous aurons à empêcher l’ouverture d’une telle décharge sur le Triangle, alors que la gare du Triangle n’est envisagée que pour 2027 avec toujours une incertitude sur EuropaCity et sur la ZAC.

L’enquête publique préalable à la DUP :

Le commissaire enquêteur, 5 mois après la fin de l’enquête publique a donné un avis favorable à la demande de DUP (déclaration d’utilité publique de la ZAC du Triangle de Gonesse). Ceci en totale contradiction avec l’avis défavorable lors de l’enquête publique sur la révision du PLU de 2017 et la décision de mars 2018 du tribunal administratif (TA) de Cergy d’annuler la création de la ZAC.

Mais rien n’est joué et on ne lâche rien !

Depuis l’annonce du projet en 2010 EuropaCity multiplie les opérations de publicité à chaque évolution même minime de son projet architectural, mais ils se gardent bien d’apporter la moindre précision sur le type d’activités qui pourraient trouver leur place à l’intérieur des surfaces commerciales, ou des espaces cirque ou exposition … alors que subsiste toujours la piste de ski.

Contrairement au ministre Jacques Mézard qui a fait appel de la décision du TA de Cergy, le ministre Nicolas Hulot a réaffirmé à la presse son opposition au projet EuropaCity et de nouveaux avis négatifs s’expriment tous les jours.

Ainsi Claire Nouvian, présidente de Bloom, vient de rappeler que « ce mois d'août s'ouvre sur une canicule qui touche la moitié de l'hémisphère Nord, incendie les forêts, assèche les nappes phréatiques et affecte la production laitière. Cet épisode climatique extrême risque d'enfoncer les agriculteurs français un peu plus dans la crise, qui se traduit par une surcharge de travail, des faillites, des suicides (un tous les deux jours). La surchauffe et la pénurie d'eau nous mettent face aux limites de notre modèle agricole. Elles devraient nous réveiller, nous faire prendre conscience qu'il faut enfin nous détourner de pratiques qui appauvrissent les sols comme les hommes. Le surinvestissement dans des monocultures inadaptées à nos terroirs a engendré un cercle vicieux d'endettement et de dépendance aux engrais et aux pesticides de synthèse. Sortir de l'impasse du productivisme ne répond pas seulement à une nécessité socio-économique (un tiers des agriculteurs "vit" avec 350 euros par mois). C'est également une urgence sanitaire et environnementale, qui correspond à la demande des Français d'accéder à une nourriture saine et respectueuse de la nature.» (CHRONIQUE. L’AGRICULTURE, A SEC par Claire Nouvian – L’OBS du 2/08/2018, p. 4).

Et aussi Marie Desplechin qui s’indigne de ce que « en réponse aux contradicteurs, les promoteurs ont multiplié les grigris environnementaux, dans toutes les nuances de vert possibles. Ce qui revient un peu à prendre les gens pour des imbéciles. Quelle que soit la part de renouvelable dans l’énergie que consommera ce truc, il reposera toujours sur l’hypothèse d’une croissance à l’ancienne, fondée sur le bétonnage de la terre, le développement des aéroports, du transport routier, du tourisme de masse, et de la consommation.

C’est le projet tout entier qui débloque. On ne nous fera pas gober qu’un super grand centre commercial, même flanqué d’une librairie et d’une piscine, est un avenir enviable, ni même tolérable. On a vu ce que les zones commerciales et les grandes surfaces ont fait à nos villes, comme elles ont sucé leurs centres, détruit leurs emplois, dégradé leurs habitats, corrompu leurs politiques. Et on voudrait, avec l’argent de nos impôts, aider des promoteurs privés à construire une nouvelle, plus grande, plus grosse, usine à fric ?

La pilule est un peu grosse. Elle a du mal à glisser. ... Mais la voilà, l’alternative moderne au plan Borloo : Auchan et Wanda vont nous régler tout ça ! La pauvreté, l’abandon, les quartiers, ils en font leur affaire. Promis, juré. … Le commissaire-enquêteur enregistre les plaintes et les espoirs des habitants. Ils viennent à sa rencontre, ils demandent du boulot, des perspectives, une vie décente. Ils ont raison. Le commissaire-enquêteur a raison de les enregistrer. De compatir. De vouloir remédier. Mais par quel mélange des genres faut-il qu’EuropaCity soit présenté comme LA solution? De quels renoncements faut-il payer cette pléthore d’emplois, qui risquent de n’être à terme qu’une promesse de campagne ?Emploi, emploi, que de crimes on commet en ton nom ...»Marie Desplechin : EuropaCity : "C'est le projet tout entier qui débloque" - Tout pour la croissance, rien pour l'écologie publié par Invité de BibliObs le 30 juillet 2018.

Déjà en 2015 dans son article Grand bétonnage : « Sur l’emploi, aucune promesse n’a été tenue » publié par Médiapart, Jade Lindgaard interviewait Jacqueline LORTHIOIS, bien connue des abonnés à notre Écho du triangle, qui expliquait de façon magistrale que depuis EuroDisney les chiffres de création d’emplois promis par les promoteurs de petits et grands travaux sont complètement bidons ! Ainsi à l’origine les partisans d’EuropaCity (EC) osaient annoncer 24 400 créations d’emplois, avant de revoir ce chiffre deux fois à la baisse, à 12 600 après le débat public de 2016 et à 10 000 depuis le 4ème trimestre 2016 et la publication du rapport de la Commission particulière de débat public.

Mais ce chiffre relève encore de la pire malhonnêteté intellectuelle. Une belle arnaque reproduite sans vergogne en toutes circonstances par les promoteurs et partisans du projet EC !

En 2018 le projet EuropaCity n'a toujours aucun contenu, mais ses promoteurs continuent imperturbablement de brandir le chiffre de 10 000 emplois et beaucoup de journalistes, de plus en plus nombreux à émettre des réserves à l'égard d'EC en soulignant la destruction des terres agricoles, les risques écologiques pour le climat ou la biodiversité et le danger de sur-concurrence commerciale, reprennent à leur compte ce chiffre mensonger, alors que la démonstration a été apportée par Jacqueline LORTHIOIS qu’il s’agirait tout au plus de 4 400 emplois (voir: « Le bêtisier d'Europacity, 6. Emploi d'Europacity : passé un certain nombre de zéros, on ne sait plus compter !» publié le 9 août 2018 sur son blog chez Médiapart). L'emploi est utilisé à toutes les sauces pour masquer le but réel de ces investissements qui est de rapporter à ceux qui les décident et les réalisent. Le miroir aux alouettes des créations d’emploi par milliers ne sert qu’à donner une apparence d'utilité sociale à la vie des affaires qui se fout complètement de l'emploi. Accessoirement, il sert aussi de prétexte à subventionner les salaires avec des fonds publics pour accroître les marges d’entreprises que bien trop d’élus n’hésitent pas à nous présenter comme des bienfaiteurs de l'humanité.

Les Lebon, Chang, Mulliez et consorts ont MENTI ! Ils ont fait du chantage à l'emploi pour obtenir la gare en plein champ et la prolongation de la ligne 17 du Grand Paris Express, sans laquelle EuropaCity ne serait pas viable selon eux. Mais maintenant que celle-ci a été repoussée à 2027, ils prétendent quand même poursuivre leur projet ! Or ce projet fou qui était déjà PEU VIABLE en lui-même ne serait PLUS VIABLE DU TOUT sans la gare. Donc le plus probable serait qu'on perdrait des terres agricoles d’une qualité exceptionnelle pour permettre coûte que coûte la réalisation d’un projet fou promis à la faillite. Après quoi les communes et les collectivités locales se retrouveraient fortement endettées avec en prime une énorme friche de type Mirapolis sur les bras ! (voir notre article Mirapolis ou la chute du géant)

partout en Île-de-France Rejoignez les Comités «Terres de Gonesse»

EuropaCity est au moins un projet de dimension régionale. C’est l’affaire de tous les Franciliennes et Franciliens. Depuis un an, pour répondre à l’entêtement des porteurs du projet EuropaCity, des comités «Terres de Gonesse» ont vu le jour dans plusieurs arrondissements de Paris et villes de la région Île-de-France.

S’il n’y en a pas dans votre commune, vous pouvez décider d’en créer un : pour cela il suffit qu’une référente ou un référent décide de regrouper les quelques personnes de la commune ou de l’intercommunalité qui veulent sauver les terres agricoles de Gonesse.

Les référent-e-s qui s'identifieront auprès du CPTG peuvent compter sur la présence d'un-e membre du CPTG et/ou de CARMA pour l'animation d'une réunion sur le Triangle de Gonesse et contre EuropaCity comme ce fut déjà le cas depuis quelques mois dans plusieurs villes d’Île-de-France.

Si vous vous proposez d’être référent-te, inscrivez-vousICI.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

AUTREs DATEs à noter sur vos tablettes :

Samedi 8 septembre : Un groupe musical du 93 organise une soirée et une nuit sur le Triangle. Ils feront référence à l’action contre EuropaCity. Cet événement, après la fête que nous organisons le 1er septembre, montre bien que nous n’avons pas besoin d’Auchan ni de Wanda pour que des animations voient le jour sur le Triangle.

Dimanche 16 septembre de 14h30 à 16h à la fête de l’Humanité, sur le stand de la fédération du PCF du Val d’Oise, présentation et débat sur le Triangle de Gonesse et le projet CARMA.

Vendredi 21 septembre de 18h à 22h : Fête des Possibles avec CARMA et le Labo de l’ESS à Villiers-le-Bel, maison de quartier Boris Vian.

L’entretien de la parcelle un dimanche sur deux

 

Merci à celles et ceux qui ont pris soin des plantations cet été (dimanches 24 juin, 8 et 22 juillet, 25 et 19 août) malgré la canicule et la période de vacances. La récolte des pommes de terre a été très modeste et une partie a été récoltée par des inconnus. Les oignons étaient très beaux mais toute la récolte a disparu. Les tomates, les courgettes et concombres régalent celles et ceux qui viennent entretenir les cultures.

 

http://uy8h.mjt.lu/img/uy8h/2987/sstkg.jpg

http://uy8h.mjt.lu/img/uy8h/2987/sstk7.jpg

 

Une première brouette de citrouilles a été récoltée. La récolte sera moins abondante que l’année dernière mais suffisante pour préparer quelques soupes qui pourront agrémenter quelques évènements de l’automne.

Exceptionnellement le rendez-vous du dimanche 2 septembre est avancé au samedi 1er de 16h à 22h.

Les photos ont été prises dimanche 19 août.

 

Jeudi 26 juillet l’AlterTour 2018 a fait étape à Gonesse

 

 

Partis d’Amiens le 16 juillet, près de 350 altercyclistes se sont fixés comme objectif de parcourir 1 100 km en six semaines pour un Tour de France des alternatives. Ils arriveront à Kolbsheim en Alsace le 26 août. Chaque jour, ils sont accueillis dans des écolieux, des fermes agroécologiques, des micro-brasseries, des chantiers en écoconstruction, des ateliers vélos participatifs et solidaires, des Zad. Bref, des lieux où des collectifs vivent concrètement la transition écologique.

 

http://uy8h.mjt.lu/img/uy8h/2987/sstqj.jpg

 

http://uy8h.mjt.lu/img/uy8h/2987/sst77.png

 

Jeudi 26 juillet les alter-cyclistes ont été accueillis à Gonesse par les membres du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG).

Arrivés à plus de 40 en provenance de Saint-Denis, ils nous ont quittés le lendemain matin pour une nouvelle étape qui devait les conduire à Meaux.

Pour en savoir plus surl'AlterTour 2018 , voir ICI et ICI

 

 

Articles de presse à (re)découvrir

La canicule fait la joie des pompes funèbres ! FAIRE FACE avec Jacqueline Lorthiois

Article de L'équipe de Là-bas si j'y suis mis en ligne sur son site en accès libre le 9 août et rendant public un billet d'humeur envoyé le 7 août par notre ami Jacqueline LORTHIOIS et intitulé :"Prendre des mesurettes par temps de canicule : Une mise en danger de la vie d’autrui !"

Encore une "grosse bêtise" ...

Article de Jean-Luc PORQUET pour le CANARD ENCHAINE du 1er août

Rapport d'"expert" sur la DUP d'Europacity : une étude critique

Article de Pierre SASSIER pour Le Club de Mediapart (Blog)-26 juil. 2018.3 Dans cet article notre ami Pierre Sassier procède à une analyse minutieuse du rapport du commissaire enquêteur remis le 19 juillet au préfet du Val d'Oise. Depuis 2014 Pierre Sassier a publié dans son blog plusieurs dizaines d'articles consacrés à analyser le projet EuropaCity.

Le bêtisier d'Europacity 5. A quoi bon embellir l'enveloppe, si elle est vide ?

Article de Jacqueline LORTHIOIS pour Le Club de Mediapart (Blog) -1 août 2018. Jacqueline LORTHIOIS se livre à un bel exercice de démystification en nous livrant une analyse détaillée de divers aspects du projet EuropaCity habilement camouflés par les incessantes opérations de promotion-manipulation organisée par Immochan -rebaptisé Ceetrus pour essayer de faire oublier les critiques de plus en plus fortes adressées à ce grand projet inutile qui peine à s'imposer. Son article contient aussi un rappel historique très utile des 7 années écoulées et des oppositions anciennes et nouvelles qui mobilisent de plus en plus d'habitants du territoire et de toute la région.

Que pèsent les champs de la plaine de France face à des rêves de de bâtisseur ?

Tribune d'Alice Le Roy pour la page Débats du journal Le Monde daté du 27 juil. 2018. Alice Le Roy enseigne l’écologie urbaine à l’IUT de Bobigny ainsi que les stratégies de communication du développement durable à l’IUT Paris-Descartes et à Sciences Po. Elle participe actuellement, dans le cadre de l’appel à projets Paris-Campagne, à l’élaboration d’une carte des expériences agri-urbaines dans et autour de Paris.

Bétonnisation. Un soi-disant « poumon vert » aux abords de l’autoroute A1

Article d'Alexandra CHAIGNON pour le journal L'Humanité du 23 juillet 2018. Article bien documenté sur la HappyVallée et ses liens avec EuropaCity

EuropaCity : le méga-projet urbain contesté qui embarrasse le pouvoir ...

Article de Pascal PRIESTLEY pour TV5MONDE Info-12 juil. 2018. Projet immobilier géant aux portes de Paris porté par des investisseurs français et chinois, EuropaCity implique la destruction de centaines d'hectares de terres fertiles les plus proches de la capitale. La contestation s'amplifie et marque des points ...

"EUROPACITY UN OVNI EN ILE-DE-FRANCE"

Un dossier de 8 pages de Latifa MADANI pour L'Humanité DIMANCHE du 28 juinprésentant de façon très complète cette "opération immobilière à 3 milliards d'euros", l'opposition qu'elle suscite et le contre-projet CARMA.

"Grand retour du projet EuropaCity : 300 hectares de terres fertiles à détruire"

Une vive réaction de Mr Mondialisation (qui se présente sur son site internet comme un "think tank informel et citoyen francophone à visée internationale") après la publication du rapport du commissaire-enquêteur Bruno Ferrry-Wilczec favorable à la création de la ZAC-Gonesse, c'est-à-dire à la réalisation du projet EuropaCity.

A LIRE EGALEMENT l’ouvrage de Guillaume Faburel, géographe urbaniste, Les métropoles barbares – Démondialiser la ville – désurbaniser la terre, éd. Le passager clandestin, mai 2018, 370 p.

Le CPTG a eu la chance d’échanger à plusieurs reprises avec ce professeur à Lyon 2, bien connu pour ses recherches sur les transformations de la ville. Ce dernier ouvrage résume toute la littérature scientifique publiée sur la question. L’auteur démontre à quel point le tournant néolibéral des années 1970-1980 et l’abandon progressif des politiques keynésiennes ont exacerbé la concurrence entre les territoires et ouvert la voie à une gestion managériale des villes dans lesquelles les politiques s’effacent devant les intérêts économiques. L’auteur décrit parfaitement comment le processus de métropolisation engagée dans le monde produit de la ségrégation et de l'exclusion. Les amis du CPTG s’intéresseront particulièrement à la présentation et à l’analyse que l’auteur fait de toutes les formes de résistances et d’alternatives qui voient le jour sur tous les continents.

- - - - - - - -

Soutenez l'action du Collectif

NE LÂCHONS RIEN !

Notre collectif d'associations ne reçoit aucune subvention. Nous ne pouvons compter que sur les cotisations annuelles et les dons de nos adhérents et amis.

Aujourd'hui quatre appels ou recours sont en instance devant les juridictions françaises et européennes. Dès la rentrée de septembre un important travail juridique nous attend et va nécessiter une forte implication de nos amis juristes professionnels et avocats agréés auprès des tribunaux compétents à CERGY-PONTOISE, PARIS et BRUXELLES pour préparer au mieux les différents mémoires en réponse.

En devenant membre du CPTG vous appuyez, vous amplifiez, vous contribuez au renforcement de la lutte contre le projet Europacity et à la popularisation de notre projet alternatif, CARMA, au travers d’actions concrètes

Afin de faciliter les adhésions, nous sommes partenaire de l’association HELLO qui gère automatiquement la collecte des fonds et reverse directement par virement sur notre compte bancaire les sommes collectées. Les versements se font par carte bancaire directement à partir de notre site. L'adhésion est de 10 € pour les individuels et 20 € pour lesassociations.

POUR ADHÉRER CLIQUEZ ICI

Pour ceux qui le souhaitent, il est toujours possible de régler la cotisation par chèque à l’ordre de « Association CPTG » à envoyer à : Cécile COQUEL, 34 rue Gambetta, 95400 Villiers-le-Bel.

Vous pouvez télécharger le bulletin d’adhésion en cliquant ICI

POUR FAIRE UN DON CLIQUEZ ICI

Vos dons ouvrent droit à déduction fiscale ( 66 % du montant ).

Retrouvez-nous sur internet et faites nous connaître dans vos réseaux

Suivez-nous sur notre site sur Facebook et surTwitter

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : alternative
  • : AUTOGESTIONNAIRES-FEMINISTES-ECOLOGISTES VERTS-ROUGES
  • Contact

WWW.ALTERNATIFS.ORG

                           

 

                         LES ALTERNATIFS

 

ORGANISATION POLITIQUE

40 RUE DE MALTE

PARIS 75011

TEL 01 43 57 44 80

 

MENSUEL:  ROUGE &VERT