Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:01

 

 

Mondes anciens, mondes nouveaux :

l'Université d'été des Alternatifs 2012 a tenu ses promesses.

 

Organisée sur le thème « Mondes anciens, mondes nouveaux », l'édition 2012 de l'Université d'Eté des Alternatifs a été, sur le plan des contenus et de la participation, un très bon cru-de l'avis de l'ensemble des participant-e-s.

Dans une ambiance chaleureuse, à la fois sérieuse et détendue, 200 personnes venues de nombreuses régions ont participé aux travaux de cette Université d'été tenue du 23 au 26 août dans le cadre magnifique du Vercors;

Le thème retenu cette année permettait de prendre la mesure de la nouvelle situation très contradictoire du monde d'aujourd'hui, lourde de menaces dans un contexte de crise globale et multiforme du capitalisme mais aussi prometteuse d'un autre monde possible et nécessaire.

Les bouleversements géo-stratégiques à l'échelle mondiale, les promesses des mobilisations citoyennes, des révolutions arabes -malgré les poussées contre-révolutionnaires actuelles- ou des Indignés el leurs exigences de démocratie réelle ont été au coeur des débats de cette Université d'été au cours de laquelle la référence à l'autogestion a servi de fil conducteur.

Cette Université d'été a aussi été l'occasion de traiter de la crise de l'Union européenne et de l'euro, de la situation grecque et de la situation française après trois mois de gouvernement Hollande-Ayrault dont les premiers pas ressemblent fort, dans plusieurs domaines, à des renoncements inquiétants aux rares promesses faites par le candidat Hollande pendant sa campagne électorale.

Les débats fraternels et exigeants avec la gauche alternative en voie de regroupement ont été aussi l'un des moments forts de cette Université d'été

très réussie, en particulier avec la participation de Clémentine Autain et de plusieurs animateurs et animatrices de la Gauche Anticapitaliste, toutes et tous partie prenante, avec les Alternatifs et d'autres encore, de ce projet que nous portons en commun.

Celui-ci devrait prendre la forme d'une nouvelle force politique rouge et verte: ce sera l'une des questions, avec celle d'une possible adhésion au Front de Gauche, à l'ordre du jour du congrès des Alternatifs en novembre prochain.

D'ici-là, les mobilisations seront au rendez:vous : pour résister et changer le monde, elles restent au coeur des tâches de l'heure et au centre de l'activité des Alternatifs! .

UN MOMENT STUDIEUX AGRÉABLE ET CONVIVIAL

 

Les montagnes et la verdure du Vercors ont servi de cadre à l'Université d'été des Alternatifs version 2012. Du chapiteau, abritant notamment les séances plénières, on pouvait entendre les cloches des vaches

Les repas, préparés par l'association "la Mixture" étaient confectionnés essentiellement à partir de produits locaux.

La mise en place d'une garderie d'enfants a, non seulement permis à des personnes de venir à l'université d'été, mais aussi contribué à créer une certaine ambiance. Si les jeunes adultes n'étaient pas nombreux, en revanche la présence féminine a été importante. Cependant, parmi les intervenants des séances plénières et des ateliers on comptait peu de femmes.

 

 

Compte tenu du thème de l'université d'été, « mondes anciens, mondes nouveaux» le nombre d'intervenants étrangers a été moyen: un Grec, deux Tunisiens, deux Espagnols, un Syrien. Par ailleurs, certains participants aura~ent voulu que ces débats soient davantage auto gérés, par exemple qu'il n'y ait pas de discours introductif.

Aux 29 séances d'assemblées plénières ou ateliers se sont ajoutés trois ateliers pratiques comme celui sur la confection d'éoliennes. Par ailleurs, des livres et revues ont été en permanence présentés et mis en vente dans la salle d'accueil, et a librairie était bien fréquentée. Les Alternatifs auteurs d'ouvrages ont

eu l'occasion d'en débattre avec les participantEs.

 

Enfin, chaque soirée était animée par des spectacles sous le chapiteau,i la fréquentation a été parfois réduite compte tenu de l'intensité des journées. Nous remercions et applaudissons encore les artistes bénévoles et talentueux qui nous ont réjouis.

Les débats se sont déroulés avec une bonne écoute mutuelle. Je n'ai jamais eu d'échos de disputes. La pratique de la "fermeture éclair", qui consiste à donner alternativement la parole à un homme et à une femme, a sans doute favorisé l'expression de toutes et tous. Cependant, certaines interventions trop longues lors des séances plénières ont sans doute empêché d'autres de s'exprimer. Et le temps est toujours trop bref compte tenu de la richesse de ces débats.

.si le tableau d'inscription aux tâches ménagères a eu du mal à se remplir, la participation aux repas et aux tâches ménagères s'est bien déroulée dans une bonne ambiance, dans l'esprit autogestionnaire et participatif.

 

Les rapports entre les personnes étaient d'une grande simplicité. De l'avis de beaucoup d'entre elles, l'ambiance était très conviviale. À ce sujet, certains ont tout de même regretté que le bar n'ait pas pu servir de lieu de rencontre. Et à la fin des "travaux", dimanche après midi, visiblement un certain nombre de participants avaient du mal à partir, certains se mettant à chanter. .

Jean-François LE DlZÈS

Et Brigitte PINÈDE

 

 

LA BOUSSOLE DU PROJET ALTERNATIF

 

Dans la continuité d'un choix thématique central pour leur Université d'Eté depuis l'édition 20081, les Alternatifs avaient opté cette fois-ci pour le thème central des bouleversements géostratégiques à l'échelle mondiale, de la crise et des alternatives.

Le décor a été planté dès l'ouverture, avec un débat introduit par Gus Massiah et approfondi dans un second temps par plusieurs ateliers. Ces bouleversements sont ceux d'un monde aujourd'hui multipolaire sous une hégémonie américaine de plus en plus relative, le déclin d'une domination occidentale de plus de cinq siècles et l'affirmation grandissante de ce qu'on appelle communément les "pays émergents" et en particulier de la Chine, dans un contexte de crise globale, multiforme et systémique du capitalisme qualifiée dès la conférence nationale des Alternatifs en juin 2011 de "crise de civilisation" 1.

Des bouleversements et une crise aux aspects très contradictoires, faits de menaces et de barbarie en perspective... mais aussi de possibles en terme d'alternative synonyme d'émancipation humaine et d'issue favorable au plus grand nombre.

La crise de l'euro et plus largement la crise de l'UE -qui est avant tout une crise démocratique-, l'évocation des révolutions arabes en terme de premier "bilan et perspectives", un bilan d'étape de l'altermondialisme ou encore l'évocation des mouvements autogestionnaires au Nord comme au Sud: on retiendra de tous ces sujets traités en séance plénière que les moments forts de cette Université d'Eté ne se sont pas limités, loin de là, au propos initial... sans compter le foisonnement des ateliers consécutifs aux séances plénières!

Celles et ceux qui étaient présent-e-s ne sont pas prêt-e-s d'oublier notamment les contributions de nos ami-e-s venu-e-s de Tunisie, à la fois de Habib Kazdaghli 2 sur la situation à l'université, aux pressions des intégristes et aux résistances qu'elles suscitent, et de Fathi Chamkhi 3 sur la situation sociale et économique de la Tunisie... y compris ce qu'on a appelé frauduleusement le "miracle tunisien" de l'avant-révolution.

On lira par ailleurs ce qui concerne spécifiquement la gauche alternative et ses débats enrichis par la participation des camarades de la Gauche anticapitaliste et de Clémentine Autain... et par la présence des Alternatifs à la rencontre de la gauche alternative tenue à Saint Martin d'Hères à la veille des Estivales du Front de Gauche.

 

La réussite de cette Université d'Eté ne tient pas seulement au thème retenu et à ses déclinaisons mais aussi à la qualité des intervenants, à la participation -la plus nombreuse depuis l'édition 2008 et à l'ambiance conviviale et détendue, rendue possible par l'accueil et la logistique assurés de manière impeccable par nos camarades de l'Isère.

 

Quant à la visée ambitieuse des contenus, elle n'aurait pas été atteinte sans le travail accumulé depuis plusieurs années par la commission internationale des Alternatifs.

 

 

 

 

Les limites de cette réussite ne doivent pas non plus être oubliées, à commencer par le faible nombre d'intervenantes -conjonction de la configuration de départ et de la défection des intervenantes pressenties pour traiter de la place des femmes dans les révolutions arabes et une organisation de l'ensemble des débats trop académique et privée d'outils audiovisuels qui auraient été les bienvenus. Un contraste avec la participation largement féminine et le fonctionnement systématique de la fermeture éclair dans les débats, acquis pratique du féminisme.

La fonction de l'Université d'Eté dans les échanges et la construction des savoirs, comme dans la réflexion et le travail d'élaboration programmatique et stratégique des Alternatifs, est décidément irremplaçable 4.

 

Elle nous confirme aussi que l'activité militante au quotidien est inséparable des moments de réflexion politique sur le fond: dans les mobilisations passées, présentes et à venir, la boussole du projet alternatif à élaborer avec tant d'autres n'a jamais été aussi nécessaire... .

 

Bruno DElLA SUDDA

 

 

notes

 

1 En 2008, le thème central retenu avait été le féminisme, à la fois comme mouvement d'émancipation attaché à l'égalité hommes-femmes et aux droits spécifiques des femmes, et comme l'un des quatre identifiants politiques des Alternatifs. Pour l'édition 2012, le thème de l'Université d'Eté était « Mondes anciens, mondes nouveaux»



2 Habib Kazdaghli est historien et président de l'Université des lettres, arts et humanités de Tunis-ManoubaTunis

3 Fathi Chamkhi, ancien militant de la IVo Internationale, est économiste à l'université de Tunis Manouba et représentant du RAID (ATTAC/CDTM) en Tunisie, il est aussi partie prenante du comité local d'organisation de la prochaine édition du Forum Social Mondial qui se tiendra à Tunis en mars 2013

 

4 La présentation à l'Université d'Eté deplusieurs ouvrage écrits par des camarades des Alternatifs et prochainement présentés sur le site des Aternatifs -reflète et à la fois contrebue a cette réflexion et ce travail d'élaboration

 

 

 

 

 

 

 

 

VERS UN POLE ROUGE ET VERT

 

 

Plusieurs rencontres avec nos partenaires de la Gauche Alternative ont eu lieu dans le cadre de l'université d'été et en marge: une rencontre entre des militant-e-s de la Gauche anticapitaliste et des Alternatifs, une réunion à Grenoble des signataires de l'appel «Médiapart, et un débat en séance plénière de l'université d'été.

 

Une rencontre entre militant-e-s des Alternatifs et de la Gauche anticapitaliste s'est tenue à Méaudre en soirée à l'université d'été. Six animateurs et animatrices de la GA étaient présent-e-s et une vingtaine de militant-e-s alternatifs venu-e-s de différentes régions, ce qui a permis de riches échanges, à la fois sur les débats en cours au sein de chaque mouvement et sur le projet de nouvelle force rouge et verte

Nos ami-e-s de la Gauche anticapitaliste ont donc intégré le Front de Gauche au début de l'été: la GA en est maintenant la 8° composante

Apportée sans détour par nos ami-e-s de la GA, l'explication de cette intégration très rapide -précipitée aux yeux de plusieurs intervenant-e-s Alternatifs- est triple: le contexte général d'une crise globale et multiforme du capitalisme -analysée en termes très proches des nôtres- et des menaces qu'elle fait peser sur l'humanité et sur les peuples; la clarification apportée par le FdG sur sa non-participation au nouveau gouvernement social-libéral:l'échec cuisant de l'expérience du projet du NPA dont la GA est issue

Ce faisant, nos ami-e-s de la GA ont rappelé leur entrée au FdG en tant qu'organisation indépendante: Il ne s'agit donc jas d'une dissolution ou d'un renoncement à transformer le FdG dont les limites et les ambigüités (fonctionnement et orientation) ont été pointées

:Et le souhait que les Alternatifs fassent à l'issue de leur congrès de novembre a lui-aussi été clairement affirmé, afin de constituer ensemble et avec d'autres un pôle rouge et vert au sein du FdG, appelé aussi « troisième pilier» distinct du PCF comme du PG

Cette rencontre de qualité a permis l'expression de nombre de camarades des I.lternatifs, perplexes pour beaucoup quant au devenir du Front de Gauche, préoccupé-e-s par ce qui sépare le FdG des Alternatifs (fonctionnement vertical le cartel, contenu bien peu alternatif de « l'Humain d'abord») Au-delà des nuances internes exprimées, la priorité commune aux Alternatifs est de constiuer avec la GA et d'autres cette nouve lle force politique rouge et verte

C'est en donnant des signes forts, palpables et rapides dans ce sens que la GA et les composantes engagées dans la démarche de « l'appel Médiapart » pourraient contribuer à convaincre les Alternatifs de se joindre à elles en faisant le choix majoritaire en novembre d'une entrée dans le FdG, connectée pour les Alternatifs au projet de nouvelle force rouge et verte

 

Dans ce sens, la préparation commune de la réunion nationale «appel Médiapart» du 20 octobre comme jalon de la création de cette nouvelle force, de même que le maintien de contacts bilatéraux étroits entre Alternatifs et GA (avec notamment la mise en relation de nos commissions thématiques) seront des éléments décisifs

 

Rencontre des signataires de l'appel «Médiapart»

Ce monde n'a aucun sens, inventons-en un autre

 

Elle a eu lieu a Grenoble avant le début des Estivales du Front de Gauche où des militant-e-s de la Gauche anticapitaliste, de la FASE, de Convergence et Alternative, de la Gauche Unitaire étaient présent-e-s . Une délégation des Alternatifs a également participé à cette rencontre.

Animée par Clémentine Autain et Julien Rivoire cette réùnion d'étape entre l'initiative du 30 juin à Saint Denis et le prochaine initiative programmée le 20 octobre a permis à toutes les composantes de la Gauche Alternative de se retrouver.....

 

Débat GAUCHE ALTERNATIVE.

Université de Méaudre samedi 25 août 2012

 

A chaque Université d'été, en complément du thème principal, un débat est organisé avec nos partenaires de la Gauche de transformation sociale et écologique (gauche antilibérale) Cette année nous avions fait le choix de resserrer les invitations à la seule Gauche Alternative, directemènt concernée par le projet de création d'une nouvelle force rouge et verte. A la fois anticapitaliste, antiproductiviste, féministe et autogestionnaire , cette gauche rouge et verte a aussi en commun de s'appuyer sur les nouveaux mouvements politiques (altermondialistes, indigné-e-s...) promouvant plus d'égalité d'horizontalité et le refus de la hiérarchie. Cette mouvance est aujourd'hui dispersée et dans un contexte de crises multiples, la question posée était comment rassembler la Gauche Alternative?

Participaient à cet échange:

Clémentine Autain qui a joué un rôle important dans l'appel dit «Médiapart», féministe et militante de la FASE, Fred Borras en tant que représentant de la Gauche Anticapitaliste, Jean François Pellissier et Florence Ciaravola pour les Alternatifs

Jean Michel Drevon Christophe Aguiton et Stéphane Lavignotte, également invités, ne pouvaient pas être présents mais sont impliqués activement dans le processus de regroupement du pôle rouge et vert à travers l'appel «Médiapart».

Fred Borras a réaffirmé notre patrimoine commun comme courant rouge et vert. Il est aussi revenu sur la crise du NPA et de son projet fondateur, rendant hommage à la justesse des critiques émises par les Alternatifs au moment de la création du NPA. Il a ensuite justifié le choix du renforcement d'une gauche radicale avec l'entrée de la GA dans le Front de Gauche (un front, pas parti, a-t-il précisé) même si celui ci n'est pour l'instant pas une construction politique satisfaisante. Les objectifs de la GA sont d'une part de regrouper, dans le cadre du FdG, les ex du NPA y compris ceux qui sont dans la nature, d'autre part, rassembler les anticapitalistes éco-socialistes, tout en prenant le temps. Il a évoqué la proposition du PG de fusion rapide avec la GA et la nécessité de campagne commune pour un référendum, contre les plans de licenciements ... pour lesquelles la structure FdG est plus efficace.

 

Clémentine Autain a rappelé notre histoire commune faite d'une culture partagée et de batailles unitaires menées ensemble. Pour elle, cette famille pas encore rassemblée a une responsabilité particulière du fait de la gravité de la situation politique et il y a aujourd'hui une potentialité de convergence et d'unité de notre espace politique mais pas à l'extérieur du FdG.

 

 

Pourtant critique sur le FdG,elle souhaite qu'on se rassemble pour le transformer,définir un fonctionnement qui sorte de la forme actuelle de cartel, faire des assemblées citoyennes de vrais espaces démocratiques et inventer de nouvelles formes d'organisation politique

Elle ajoute qu'il n'y a pas de garantie de réussite au sein du FdG mais que les possibilités existent et que le jeu en vaut la chandelle, surtout si toute la gauche alternative y est rassemblée: elle pourrait y jouer un rôle politique, ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui.

Jean François Pellissier a rappelé que les Alternatifs ont toujours été favorables -et l'ont réaffirmé lors de leur coordination du 1 er juillet- à la création d'une nouvelle force politique rouge et verte, question qui sera mise en débat lors de leur congrès en novembre ainsi que leur entrée ou non dans le FdG avec une dialectique entre les 2 points.

Le Fdg a été efficace pendant la campagne présidentielle mais ses instances sont toujours celles de la campagne électorale et aucun communiqué n'a été produit depuis.

En s'impliquant dans l'appel «Ce monde n'a aucun sens, inventons-en un autre» dit appel «Médiapart», les Alternatifs confirment leur implication dans la construction d'un pôle rouge vert auquel il ne faudra pas oublier d'associer des militant-e-s issu-e-s de l'écologie radicale. Nous avons une responsabilité ensemble, ce qu'ont dit Fred et Clémentine montre que les contenus ne font pas souci entre nous et il faut se mettre d'accord sur le processus de création de ce pôle rouge et vert sans attendre, préparer sérieusement ensemble le rendez-vous du 20 octobre prochain et tenir le calendrier prévu pour que ce soit effectif dès le premier trimestre 2013, avant 2014 donc, qui est de nouveau une année électorale et donc peu propice.

Dans ce débat, les interventions de militant-e-s des Alternatifs ont aussi été nombreuses.

Elles ont témoigné à la fois de l'intérêt pour ce projet de regroupement de la gauche alternative à travers une nouvelle force rouge et verte, de la préoccupation de mettre au centre la référence à l'autogestion et enfin de réticences, pour certain-e-s, à adhérer demain à un Front de Gauche souvent plombé par les pesanteurs du PCF, tandis que pour d'autres cette adhésion n'était pas un tabou à condition d'y créer un pôle rouge et vert indépendant du PCF et du PG.

Un premier échange qui ressemblait au coup d'envoi de la préparation du congrès des Alternatifs en novembre prochain... .

 

Florence ClARA VOLA , Bruno DELLA. SUDDA

 

 

 

 

 

 

 

 AU FORMAT PDF -cliquez ci dessous

http://ddata.over-blog.com/5/86/44/62/CR-UNIVERSITE-2012.PDF

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : alternative
  • : AUTOGESTIONNAIRES-FEMINISTES-ECOLOGISTES VERTS-ROUGES
  • Contact

WWW.ALTERNATIFS.ORG

                           

 

                         LES ALTERNATIFS

 

ORGANISATION POLITIQUE

40 RUE DE MALTE

PARIS 75011

TEL 01 43 57 44 80

 

MENSUEL:  ROUGE &VERT